Page 125 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 125

 125
                 De même, l’entrée en scène de l’organe indépen- dant en charge de l’organisation, du contrôle et de la supervision des élections, ELECAM, a sus- cité une profonde décrispation politique dans le triangle national. Ces avancées démocratiques palpables ont contribué à dissiper bien des malentendus, à aplanir des divergences entre Yaoundé et Washington. Dans cette mouvance s’inscrit la visite en février 2012 à Yaoundé de Mme Eileen Chamberlain Donahoe, représen- tante des Etats-Unis auprès du Conseil de l’ONU pour les droits de l’homme à Genève.
Dans le secteur du commerce et des investisse- ments, même si le volume des échanges entre le Cameroun et les Etats-Unis connaît une tendance haussière depuis 2011, il se situe cependant en deçà du potentiel des deux économies. L’un des principaux handicaps étant le nombre limité de pro- duits échangés : cacao, bois, tabac, pétrole. En cause également, un climat des affaires pas suffi- samment attractif selon la partie américaine qui plaide constamment pour une simplification des procédures administratives. Mais il y a aussi l’ex- trême complexité du marché américain et ses normes. Malgré tout on note une présence relative- ment importante d’intérêts économiques américains au Cameroun dont la compagnie minière Geovic solidement implantée dans la région de l’Est avec un investissement de quelques milliards de dollars.
CAMEROUN – NIGERIA : LA DYNAMIQUE NOUVELLE
Leader économique et pays le plus peuplé d’Afrique, le Nigeria partage avec le Cameroun, une frontière d’environ 1700 km. Ce qui passe dans l’une des pays ne saurait laisser l’autre indifférent d’où la relation particulière qui lie les deux pays, une relation faite de hauts et de bas. Depuis l’accession au pouvoir à Abuja du président Mohammadu Buhari en mai 2015, la coopération entre le Cameroun et le Nigeria est passée à la vitesse supérieure. En témoignent la multiplication des rencontres entre les deux chefs d’Etat depuis cette date.
Quelques mois après sa prestation de serment le président Muhammadu Buhari a effectué une visite d’amitié et de travail au Cameroun du 29 au 30 juillet 2015. Répondant à une invitation de son homologue, le chef de l’Etat camerounais a effec- tué du 3 au 4 mai 2016 une visite d’Etat au Nigeria. Paul Biya est retourné à Abuja quelques jours après, pour prendre part le 14 mai 2016 au 2e sommet régional sur la sécurité au Nigeria et dans les pays voisins. Des assises qui ont permis de réaffirmer la nécessité d’intensifier la lutte contre le groupe terroriste Boko Haram et l’urgence d’as- socier la riposte militaire au développement.
ACCORDS BILATERAUX USUELS
Comme tout Etat souverain, le Cameroun a conclu avec ses partenaires internationaux divers accords ou conventions touchant une grande variété de domaines. Par commodité, ils peuvent être regroupés sous le vocable d’accords bilaté- raux. Il va de soi que leur objet et leur contenu varient suivant le partenaire. Ils sont négociés sous l’égide du ministère des Relations exté- rieures avec le concours, lorsque le sujet l’exige, des ministères techniques.
Les plus courants sont les accords de circulation des personnes. Ils définissent les conditions d’en- trée et de séjour des ressortissants des pays contractants. Un régime particulier est accordé aux nationaux des pays de la sous région d’Afrique centrale qui sont dispensés de visas. Les accords consulaires traitent de la protection des personnes et des biens des ressortissants étrangers vivant au Cameroun et réciproquement. Il existe une ving- taine de consulats étrangers au Cameroun.
Des accords de siège qui autorisent les organisa- tions internationales gouvernementales ou non-gou- vernementales à ouvrir des représentations au Cameroun ont été conclus avec bon nombre d’en- tre-elles. Ils leur permettent de bénéficier de certaines facilités et dans quelques cas de statut diplomatique.
Les accords de coopération constituent une caté- gorie particulière d’accords. Ils concernent en général l’aide qu’un pays développé est en mesure d’accorder à un partenaire moins nanti.
Le Président Paul Biya et le Président Français Emmanuel Macron
LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN






















































































   123   124   125   126   127