Page 129 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 129

                 INTRODUCTION
Résorption du déficit en eau et en énergie, relance de la recherche en hydrocarbures, exploitation industrielle des nombreux gisements miniers dont regorge le sous-sol camerounais, figurent en bonne place des chantiers les plus urgents de l’heure au Cameroun. Le pays compte notamment s’appuyer sur ces chantiers pour devenir un pays émergent à l’horizon 2035.
S’agissant du déficit en eau et en énergie, il plombe l’activité économique et industrielle, ces dernières années, avec une incidence néfaste sur la croissance. Ce déficit préoccupe tant les ménages que les entreprises génératrices d’emplois et de richesses. Il en résulte une lourde hypothèque sur le succès de la croisade engagée par le président Paul Biya contre la pauvreté et dont il a fait l’un des axes majeurs de sa politique. D’où les multiples actions engagées ces dernières années par le gou- vernement pour résorber ce déficit.
MINES
Le Cameroun, scandale géologique ! Ce n’est pas un slogan creux, mais une réalité qui s’éva- lue en chiffres et faits. D’ailleurs, l’exploitation des nombreux gisements miniers dont regorge le sous-sol du pays est un des socles de la relance de l’économie camerounaise. Actuellement exploité à 40% seulement, selon le ministère en
charge des mines, le sous-sol camerounais, dont l’essentiel des gisements sont de taille mondiale, est un atout économique majeur, générateur d’emplois et de ressources et outil essentiel dans la lutte contre la pauvreté. L’admission du Cameroun au sein du Processus de Kimberley (août 2012), une nouvelle ère pour le brillant potentiel diamantifère du pays, marque, en effet, un pas décisif vers l’efficience de la mise en valeur de ses richesses naturelles.
Ce qui est vrai pour le diamant l’est aussi pour bien d’autres minerais. Et ce n’est pas la diversité qui fait défaut. Si l’essentiel de l’exploitation minière au Cameroun est artisanale depuis des décennies, l’ère de l’industrialisation est en marche avec tous les projets et programmes en cours ou envisagés.
GISEMENTS MINIERS EXPLOITÉS
Il y en a trois principalement :
• Le calcaire de Figuil 600 000 tonnes, permis d’exploitation délivré à CIMENCAM ;
• Les carrières de marbre de Bidzar et Biou 4 000 tonnes de chaux, 2 000 tonnes de carreaux ;
• La pouzzolane.
GISEMENTS MINIERS NON EXPLOITES NICKEL – COBALT – MANGANÈSE DE LOMIÉ
MINES, EAU,
ÉNERGIES, HYDROCARBURES
LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN
129
  

















































































   127   128   129   130   131