Page 131 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 131

                  URANIUM DE POLI
• Réserves estimées : 13 125 tonnes à Poli et 11 000 tonnes dans la région de Lolodorf.
RUTILE D’AKONOLINGA
• Réserves estimées : 3 millions de tonnes ;
• Réserves certifiées par SERAK 760 000
tonnes.
PROJET DE FER DE KRIBI
• Permis de recherche pour certification récem- ment attribué à Sinosteel Cameroon, 67 permis de recherche attribués
EAU
Donner de l’eau en quantité et en qualité à la popu- lation, tel est le leitmotiv de l’Etat camerounais. Une eau saine réduit les risques de maladies d’origine hydrique et donc préserve la santé des popula- tions. Une population saine est plus apte à partici- per aux objectifs de développement social et éco- nomique. C’est la base des politiques d’approvi- sionnement en eau potable et d’assainissement.
En 2016, la production d’eau est de 148,7 mil- lions de m3, en baisse de 1,1 % par rapport à 2015. Cette diminution est liée à la vétusté du réseau de distribution. Les travaux de réhabilita- tion et d’extension dudit réseau sont en cours. Au premier semestre 2017, la production d’eau augmente de 2,2 %. Au terme de l’année, elle progresse de 3,5 %.
Pour améliorer l’accès à l’eau potable, 189 adductions d’eau et 133 forages sont en cours de réalisation sur financement BIP en liaison avec
les collectivités territoriales décentralisées. Dans le cadre du projet d’alimentation en eau potable dans sept centres secondaires BADEA-OFID, 32 forages équipés d’électropompes avec abris sont en cours de réalisation. Sur financement don japonais, les travaux de réalisation de 185 forages équipés dans la région de l’Est se pour- suivent. Dans le cadre de la coopération avec la Chine, 145 forages à motricité humaine ont été rétrocédés à l’Etat du Cameroun.
ACTIONS EN COURS OU PROGRAMMEES
Elles reposent sur le renforcement des capacités de production dans les grandes agglomérations, la réhabilitation des ouvrages existants et la construction de nouveaux ouvrages.
DOUALA
Le projet Yatto I de renforcement de l’alimentation en eau potable de la ville de Douala est fonction- nel depuis 2010. Adossé sur le fleuve Moungo, il a permis dans cette première phase, de pro- duire 50 000 m3/jour, faisant passer la capacité de production de Douala à 175 000 m3/jour. Quant au projet Yatto II en cours d’exécution dans sa deuxième phase, il permettra de faire passer la capacité de production de la ville à 1 000 m3/jour supplémentaire en 2024. Portant ainsi la production totale de la capitale économique à 275 000 m3/jour. Les travaux sont pratiquement terminés en attendant l’achèvement de ceux concernant le pont-tuyaux sur le Wouri.
YAOUNDÉ
Après la réhabilitation de la station de la Mefou qui a permis de renforcer l’approvisionnement en
Le principale objectif des autorités c’est de Donner de l’eau en quantité et en qualité à la population
LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN
131
 












































































   129   130   131   132   133