Page 133 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 133

                 Un des postes de commande de la <<<<<<<<Centrale à gaz de Mpolongwé
En plus de ces projets dont l’exécution est déjà en cours, le gouvernement et ses partenaires pré- parent activement le programme d’infrastructures de production et de transport de l’électricité de 2e génération qui comprend :
• l’extension de la capacité installée de la cen- trale à gaz de Kribi de 216 mégawatts actuelle- ment à 330 mégawatts ;
• la construction d’un aménagement hydro-élec- trique de 420 mégawatts (MW), associé à une ligne de transport double circuit de 225 kilovolts (KV) au site de Nachtigal-amont sur le fleuve Sanaga ;
• la construction d’un aménagement hydro-élec- trique de 75 mégawatts (MW), associé à une ligne de transport de 225 kilovolts (KV) à Warak sur le fleuve Bini ;
• la construction d’un aménagement hydro-élec- trique de 72 mégawatts (MW), associé à une ligne de transport d’électricité haute tension de 225 kilovolts (KV) sur le fleuve Menchum ;
• la construction d’un aménagement hydro-élec- trique de 280 mégawatts (MW) sur le fleuve Sanaga à Song Dong ;
• la construction d’un aménagement hydro-élec- trique de 450 mégawatts (MW) sur le fleuve Sanaga à Makaï.
LE PROGRAMME 2016-2020
En octobre 2015, le gouvernement a adopté avec l’ensemble des acteurs publics et privés du secteur de l’électricité et des bailleurs de fonds,
un vaste programme de mise à niveau des réseaux du transport de l’électricité qui s’étale sur toute l’étendue du territoire national.
Ce programme vise à :
• réaliser les interconnexions pour augmenter la four- niture d’électricité vers les grands centres urbains et assurer la sécurité N-1 de cette fourniture ;
• sécuriser et renforcer l’alimentation du réseau du transport des villes de Douala et de Yaoundé ;
• renforcer et sécuriser les trois réseaux intercon- nectés Nord, Sud et Est ;
• assurer l’évacuation de l’énergie provenant des centrales de production de Kribi, Mekin, Memve’ele, Nachtigal, etc. vers les centres de consommation dans des conditions qui assurent la fiabilité et la stabilité de la fourniture.
• Moderniser et mettre à niveau le dispatching du réseau interconnecté Sud, et construire un dispat- ching pour piloter le réseau interconnecté Nord.
• Mettre en place l’ossature des infrastructures interconnexion électrique avec les pays voisins.
Ce programme est évalué à environ 940 mil- liards de FCFA et comprend quatre principales phases dont la première consistera à augmenter la capacité de transformation des deux postes critiques d’Oyom Abang à Yaoundé et de Bekoko à Douala pour un coût estimé à 10 mil- liards de FCFA. La deuxième, de 2017 à 2018 concerne la poursuite de la mise en œuvre du plan d’urgence triennal consiste à la desserte et au bouclage des villes de Douala et Yaoundé,
LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN
133
 













































































   131   132   133   134   135