Page 139 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 139

  139
                   Ministère des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique
Le Ministère des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique (MINMIDT) a est au cœur de l’émergence économique du Cameroun. Il a en charge de la mise en œuvre et de l’évaluation de la politique du Gouvernement dans le domaine des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique...
CAMEROUN, USINE DE L’AFRIQUE
« L’émergence ne se conçoit pas sans une indus- trie viable. » Ces mots du Chef de l’Etat camerou- nais, Son Excellence Paul Biya, renseignent à suf- fisance sur l’option prise par le Cameroun en matière d’industrialisation. De fait, le pays vise l’émergence, et s’est doté d’outils pour y parvenir. En bonne place de ces outils, le Plan Directeur d’Industrialisation (PDI), qui, il faut le préciser, est la traduction concrète des instructions du Chef de l’Etat d’œuvrer à l’adoption d’une boussole en matière d’industrialisation destinée à accompa- gner le programme d’émergence du Cameroun. Le PDI a été élaboré et validé en décembre 2016, de manière participative par le Gouvernement, en collaboration avec le Secteur privé et les partenaires au développement.
Ce Plan Directeur s’appuie sur les orientations conte- nues dans le Document Vision-Cameroun 2035 et dans le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE) d’une part, et en s’adossant sur le principe de la Renaissance Africaine de l’Union
Africaine qui met l’accent sur le rôle de l’industriali- sation dans la construction panafricaine, et en capi- talisant sur les différentes initiatives de la Communauté internationale en faveur du dévelop- pement industriel en Afrique, d’autre part.
En outre, ce plan reste en phase avec les cinq grandes priorités du Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD) qui sont : Eclairer l’Afrique et lui fournir de l’électricité ; Nourrir l’Afrique; Intégrer l’Afrique ; Industrialiser l’Afrique ; Améliorer la qualité de vie des Africains.
Par ailleurs, il est conforme aux engagements inter- nationaux souscrits par le Cameroun, notamment les 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) dont le 9è vise à bâtir une infrastructure rési- liente, à promouvoir une industrialisation durable et inclusive, à encourager l’innovation, mais aussi à respecter l’engagement pris à l’égard de l’Accord de Paris lors de la COP21 sur les chan- gements climatiques et le Développement Durable.
BÂTIR UN ETAT INDUSTRIEL
L’édification d’un Etat industriel, car tel est le sens de l’Emergence, requiert, pour son effectivité, que l’industrialisation soit posée comme une question vitale pour le pays et affirmée, en voie de consé- quence, comme un déterminant majeur de la poli- tique générale de la Nation. Pareille attitude pose comme prérequis la primauté de la Politique Industrielle sur l’échelle des politiques publiques.
De fait, pour réaliser l’ambition d’émergence, il faut industrialiser pour créer une classe moyenne de consommateurs afin de bâtir des marchés intérieurs. À cet effet, trois enjeux se dégagent : le rattrapage du retard de croissance, la recon- quête du leadership et la maîtrise des chocs du fossé numérique, des marchés, des revendica- tions politiques, géostratégiques du Golfe de Guinée, pour relever trois défis majeurs : le Cameroun devient le Nourricier, le Commutateur et l’Equipementier de la zone géographique CEEAC et Nigeria.>>>
Interview du Minmidt à BétaréOya
LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN





















































































   137   138   139   140   141