Page 147 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 147

                 la maîtrise de la politique énergétique nationale, prend des participations dans des domaines tels que l’exploration, la production, le raffinage et le stockage des produits pétroliers.
S’agissant des missions post-libéralisation du sec- teur pétrolier aval, la CSPH est chargée de Veiller à l’approvisionnement régulier du pays en pro- duits pétroliers par la modulation de l’offre notamment par le truchement des importations ;par la prise en charge des suppléments des frais de transport ;ainsi que par l’intervention sur les voies d’accès.
EQUITÉ D’ACCÈS POUR LES CONSOMMATEURS
En outre, l’entreprise doit veiller à la saine concurrence entre les opérateurs économiques du secteur, pour assurer :
n L’équité d’accès des consommateurs aux produits pétroliers ;
n L’égalité d’accès des distributeurs aux capacités de stockage ;
n Le contrôle et le suivi des zones
en situation de monopole afin d’éviter les abus de position dominante.
LA PÉRÉQUATION, GAGE D’ÉQUITÉ SOCIALE
Pour mener à bien ses différentes missions, la CSPH recourt à un certain nombre d’outils, d’instruments de régulation. Au rang de ces instruments figure en bonne place la Péréquation, à laquelle la CSPH a recours pour des considé- rations d’ordre social. La péréquation consiste à
Une vue de nuit de la Station Service pilote CSPH
uniformiser les prix dans le temps et, surtout, dans l’espace, entre les différents dépôts sur le terri- toire national. Il convient de préciser qu’il existe deux types de péréquation : la péréquation inter- produits et la péréquation interrégionale.
• La première intervient dans le cas où un produit dit de luxe subventionne un produit de grande consommation. Il s’agit, en fait, d’un léger ajuste- ment à la hausse des prix du super et du gazole destiné à compenser le réajustement à la baisse du prix du pétrole lampant. Ce mécanisme per- met au pétrole, qui est avant tout un produit des- tiné aux couches sociales les moins nanties et aux populations vivant en campagne, d’être vendu à un prix relativement accessible au plus grand nombre. Ceci par souci de justice sociale.
• La péréquation interrégionale permet, quant à elle, d’harmoniser le prix de revient d’un même produit sur l’ensemble du territoire national. Encore appelée péréquation de transport, cette opération consiste à prendre partiellement ou totalement en charge les coûts du transport des produits pétroliers à destination des localités éloi- gnées des zones d’approvisionnement que sont Limbe (où se trouve la Société Nationale de Raffinage, SONARA) et Douala (qui abrite le principal port du Cameroun).
Afin d’atteindre cet objectif, des prélèvements dits « positifs » sont ajoutés au prix des produits vendus
dans les zones proches des sources d’approvision- nement. Les sommes alors recueillies sont mises à la disposition des structures chargées d’assurer le transport desdits produits vers les régions éloignées. >>>
LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN
147
 
















































































   145   146   147   148   149