Page 148 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 148

148
                 LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN
MAILLAGE DU TERRITOIRE NATIONAL
De la sorte, les consommateurs qui se trouvent par exemple à Douala, à proximité du port et de la raffinerie, contribuent aux frais de transport des produits destinés aux consommateurs situés à Kousséri (dans l’Extrême-Nord) et dans les autres localités reculées du Cameroun. Il faut le dire, c’est ce mécanisme qui permet d’harmoniser les prix à la pompe, à la sortie de tous les dépôts pétroliers du pays. Ce n’est qu’après avoir effec- tué tous les réajustements susmentionnés, sur la base des prix « sortie raffinerie » proposés par la SONARA que la Caisse de Stabilisation des Prix des Hydrocarbures arrête les prix à la pompe. Lesquels prix sont par la suite soumis à l’approba- tion du Premier Ministre, avant d’être rendus publics par le Ministère du Commerce, qui est, statutairement, l’entité chargée des prix.
Il apparaît clairement, au vu de tout ceci, que la CSPH joue un rôle pour le moins déterminant pour favoriser la démocratisation des prix des hydrocarbures (pétrole, gazole, kérosène et gaz domestique). Il est également le bras séculier de l’Etat pour ce qui est de l’approvisionnement équitable du pays, en ce sens qu’elle s’assure que les produits concernés sont présents, pour tout le monde, à travers le territoire national. Afin qu’il n’y ait pas de consommateurs lésés.
STABILISATION : MAÎTRISER LES PRIX
Autre instrument de régulation dont se sert la CSPH, la Stabilisation. C’est un mécanisme qui permet de maîtriser les prix intérieurs à la faveur de prélèvements opérés sur les consommations de produits pétroliers en vue de constituer des réserves pouvant permettre de faire face à des variations de prix à l’importation.
Avant la création de la raffinerie, la CSPH sup- portait le différentiel entre les prix à l’importation et les prix homologués des produits pétroliers sur l’ensemble du territoire national.
Après la libéralisation, cette fonction s’est réduite uniquement à la stabilisation des prix du gaz domestique, dont 80% de la consommation nationale est importé. Il importe de souligner, à cet égard, que le niveau de subvention sur le gaz domestique importé, pris en charge par la CSPH, est étroitement lié à l’évolution du marché pétrolier international, ainsi qu’à celle des consommations intérieures de ce produit.
DIALOGUE AVEC LES PARTENAIRES
Toujours dans le souci de réguler au mieux le secteur dont elle s’occupe, la Caisse de Stabilisation des Prix des Hydrocarbures entre- tient aussi un dialogue fructueux avec des par- tenaires du secteur pétrolier aval et des parte- naires sociaux. Il s’agit d’un dialogue plutôt constructif, mené avec tous les intervenants du Secteur Pétrolier aval, qui va du raffinage à la distribution. S’il faut donner davantage de détails sur ce secteur, relevons qu’il s’articule autour de certaines grandes activités :
n Le raffinage des produits pétroliers ;
n La stockage ;
n Le transport (qui se fait par mer, par rail et par route) ;
n La distribution (elle s’effectue principalement dans les stations-services pour les distributeurs de produits et chez les revendeurs et détaillants pour ceux des marketers exerçant exclusivement dans la vente du GPL) ;
n Le contrôle de qualité.
 La nouvelle équipe dirigeante de la Caisse Nationale de Stabilisation des Prix des Hydrocarbures (CSPH)


















































































   146   147   148   149   150