Page 155 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 155

 155
                 Signature de l’acoord SONATREL
conditions, l’énergie électrique depuis les centres de production pour la rapprocher des grandes villes et des hameaux les plus reculés du pays, et ce de manière permanente.
POSTES DE TRANSFORMATION
La SONATREL a préparé, au cours de l’exercice 2017 écoulé, son opérationnalisation afin de pou- voir remplir efficacement ses missions. L’un des pre- miers objectifs arrêtés a été de renforcer les capa- cités de transformation des postes THT/HT d’Oyomabang (pour la ville de Yaoundé et ses environs) et de BEKOKO à Douala (pour les régions du SUD-OUEST, de l’OUEST et du NORD- OUEST). De plus, il fallait sécuriser l’alimentation en énergie électrique des villes de Yaoundé et Douala en créant des boucles 225 kV et 90 kV dans chacune de ces deux villes. Cet objectif entre lui-même dans celui, plus large, de l’amélioration du transport d’énergie, pour lequel un investisse- ment de 850 milliards de FCFA est nécessaire.
En novembre 2017, l’ETAT du Cameroun avait déjà signé avec la Banque Mondiale un accord de financement pour la construction, à l’horizon 2022, de lignes de transport dans les régions du Centre, de l’Est, du Littoral et de l’Ouest. Ce prêt sera par la suite rétrocédé entièrement à la SONATREL par l’Etat du Cameroun.
Tout ceci n’aura été possible que grâce à la volonté de l’Etat de réduire la fracture énergé- tique de manière durable et globale, et ce en sui- vant une démarche méthodique. Il est notoire
aujourd’hui que c’est afin d’augmenter l’offre d’énergie au Cameroun que de grands chantiers structurants ont été lancés par l’Etat. Entre autres les barrages de Lom Pangar, Memve’ele et Mekin, pour compléter les dispositifs existants.
Mais produire simplement de l’électricité ne suffi- rait pas si des problèmes de surcharge, de vétusté des équipements et d’absence de sécurité persis- tent dans le segment du transport de l’énergie. La réforme du secteur de l’électricité initiée par les pouvoirs publics est donc arrivée à point nommé, avec la distinction désormais clairement établie entre producteurs, distributeurs d’énergie électrique et un Gestionnaire du Réseau de Transport (GRT).
Cette nouvelle vision du Chef de l'Etat a donc per- mis l’avènement salutaire de la SONATREL. En l’état actuel, malgré les efforts déjà entrepris, la plupart des ouvrages de transport qui existent sont obsolètes et exploités au-delà de leur capacité. La plupart des équipements sont surchargés (lignes et transformateurs de puissance) et l’absence de redondance ne permet pas de garantir un niveau de sécurité appréciable. Les réseaux pour la plu- part, sont anormalement longs. Conséquence, au bout de la ligne, les tensions sont faibles et pei- nent à supporter les besoins des consommateurs au moment même où ceux-ci sont croissants.
DE L’ÉLECTRICITÉ POUR TOUS : UN GRAND CHALLENGE
Dans le processus devant conduire à l’accès à l’électricité pour le plus grand nombre, l’Etat du Cameroun a signé deux contrats de concession de transport et de gestion du réseau de transport d’électricité à travers le pays. Pour la SONATREL, c’est une excellente nouvelle, un acte fort et por- teur d’une grande intensité d’action au cœur de la stratégie du Gouvernement qui est de conduire, de manière soutenue et équilibrée, le Cameroun vers l’émergence projetée en 2035.
Par cet acte en effet, la société peut enfin exercer pleinement ses attributions et prendre toute sa place au cœur de l’économie nationale avec un engagement majeur : assurer pour tous la mise à disposition d’une électricité de qualité, mais sur- tout de manière permanente.
Comprendre l’importance de cet événement c’est aussi bien percevoir la démarche de l’Etat pour réduire la fracture énergétique de manière dura- ble. A la baguette donc, la SONATREL, dont le rôle a été mentionné plus haut.
C’est donc un grand challenge et de grands défis que doit relever la SONATREL. L’entreprise se sent prête face à cette mission. Avec le soutien et l’accompagnement des populations elles aussi, elle entend gagner le pari de la modernité en faisant appel au sens civique de tous et cha- cun pour sauvegarder les infrastructures de trans- port d’électricité en cours de réhabilitation n
LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN



















































































   153   154   155   156   157