Page 157 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 157

                 INTRODUCTION
Le secteur des transports joue un rôle de premier plan dans l’économie camerounaise. Il repré- sente près de 10 % du produit intérieur brut (PIB), 9,3 % des échanges extérieurs, 14,7 % des consommations intermédiaires, plus de 65 000 emplois directs. Son importance dans l’économie nationale et sous-régionale va en grandissant.
En 2016, la valeur ajoutée de la branche « trans- ports, entrepôts et communications » croît de 4,3 % comme en 2015. Cette performance est la résultante de la bonne tenue des activités dans les transports aérien et maritime.
Les activités ont essentiellement porté sur les trans- ports routier, ferroviaire, aérien et maritime.
LE TRANSPORT ROUTIER
En 2016, les activités du transport routier enre- gistrent une hausse de 18,7 % du nombre de per- sonnes transportées et de 7,8 % du volume de marchandises échangées par rapport à 2015. Cette augmentation est liée à l’amélioration de la qualité du service, au renouvellement du matériel roulant et à l’accroissement de la demande. Le chiffre d’affaires induit par ces activités progresse de 12,9 %.
Au premier semestre 2017 et en glissement annuel, le chiffre d’affaires croît de 5,5 % ;
Dans le cadre du plan d’urgence sur la sécurité routière, des missions permanentes de contrôle de sensibilisation et de répression sont menées avec le concours des forces de sécurité. Le nom- bre d’accidents est de 2 954 en 2016 contre 2 291 en 2015. Au cours des huit premiers mois de l’année 2017, il se situe à 4 190.
LE RESEAU ROUTIER
Pour résorber son déficit en matière d’infrastruc- tures routières, le Cameroun a entrepris depuis quelques années un vaste programme de construction, de réhabilitation et d’entretien de son réseau routier national. Actuellement, le Cameroun dispose d’un réseau routier urbain et interurbain de près de 60 000 km constitué des routes bitumées et en terre.
LA CLASSIFICATION DES ROUTES AU CAMEROUN
En dehors des autoroutes et des voies urbaines, la nomenclature routière qui a été fixée par décret pré- sidentiel n° 79/093 du 21 mars 1979 a divisé le réseau routier camerounais en 4 catégories :
• Les routes nationales qui relient essentiellement les chefs-lieux de région à la capitale Yaoundé et le Cameroun aux pays voisins constituent l’ossa- ture du réseau.
• Les routes provinciales relient à l’intérieur du pays, les départements.
TRANSPORTS
LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN
157
  

















































































   155   156   157   158   159