Page 165 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 165

 165
                 LE TRANSPORT AERIEN
L’ambition du gouvernement camerounais depuis janvier 2010, est d’inscrire l’aviation civile parmi les références africaines. Dans cette marche vers l’excellence, les actions menées ont été axées sur les volets institutionnels, infrastructurels et la démocratisation du transport aérien.
Dans le domaine de la législation, l’aviation civile camerounaise affiche aujourd’hui un nouveau visage avec un cadre réglementaire modernisé consécutif à la promulgation de la loi N° 2013/010 du 24 juillet 2013, portant régime de l’aviation civile au Cameroun. Un texte qui arrime progressivement le pays à la plupart des normes et pratiques recommandées de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI).
En 2014, la mise en phase de la réglementa- tion camerounaise avec les exigences de la communauté aéronautique mondiale s’est pour- suivie à travers l’élaboration des textes d’appli- cation de la loi sur l’aviation civile. L’adoption du cadre réglementaire de la desserte d’amé- nagement du territoire permet de relancer le transport aérien intérieur.
Du côté de la sûreté de l’aviation civile, les aéroports internationaux de Douala et de Yaoundé-Nsimalen, sont devenus plus sûrs grâce au renforcement des mesures de filtrage du fret aérien, tandis que les aéroports de Garoua et Maroua ont été dotés de nouveaux équipements d’inspection filtrage des passagers et des bagages de soute.
L’amélioration de la sécurité des vols dans les aéroports secondaires a également été au cœur de l’action des autorités camerounaises.
Le niveau de protection des aéroports de Ngaoundéré, Bafoussam, Bertoua et Bamenda a été renforcé. A la faveur de l’installation d’un "ILS" de catégorie 2 à Maroua, l’exploitation de cet aérodrome ne sera plus affectée par les aléas climatiques.
TRAFIC PASSAGERS
En 2016, le nombre total de passagers trans- portés est de 1 236 965 contre 1 312 126 en 2015, soit un repli de 5,7 %. Le fret aérien diminue de 7,8 %. Le chiffre d’affaires progresse de 0,6 %, du fait de l’accroissement du nombre de passagers sur les vols long-courrier.
Au cours des six premiers mois de 2017 et en glissement annuel, le nombre total de passa- gers transportés, le fret aérien et le chiffre d’af- faires progressent respectivement de 24,4 %, 12,9 % et 21,8 %. Les performances sont liées à la modernisation des infrastructures, la régu- larité des vols et l’ouverture de nouvelles des- sertes. Au terme de l’année, les opérateurs tablent sur les augmentations respectives de 4,1 %, 7,8 % et 24,5 % du trafic passagers, du fret et du chiffre d’affaires.
CAMAIRCO : LE CAMEROUN DANS LE CIEL
Expression de la volonté du président Paul Biya de doter le Cameroun d’une compagnie aérienne forte, la Cameroon Airlines Corporation (CAMAIR- CO) a démarré les vols commerciaux le 28 mars 2011. A travers le lancement de Camair-Co, le gouvernement camerounais a décidé de se reposi- tionner dans un secteur qu’il avait quasiment aban- donné aux opérateurs privés locaux et étrangers.
Camair-Co a décollé difficilement avec un important déficit au terme de sa première année d’exploita- tion. Cette tendance qui s’est poursuivie en 2012 peut s’expliquer entre autres, par un manque de stra- tégie appropriée, renforcé par le niveau des prix du carburant. Mais, l’une des principales causes de ce résultat est de l’avis des observateurs avertis, la fai- blesse de la demande, due notamment à la concur- rence d’Air France sur le long courrier.
Pour permettre à Camair-Co de pérenniser son envol, de nombreux observateurs estiment qu’il faudrait revenir sur une des clauses de sa créa- tion. En effet, il est prévu dans le décret de créa- tion de cette compagnie que 51 % de son capi- tal soient détenus par un actionnaire privé. Cet objectif permettrait à son unique actionnaire (l’Etat du Cameroun) de rationnaliser ses interven- tions financières auprès de cette entreprise qui est appelée à brève échéance à assainir son exploi- tation, et, à adopter sa voilure à la croissance
Une vue de l’Aéroport international de Douala
LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN


















































































   163   164   165   166   167