Page 173 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 173

                Pour une meilleure complémentarité, et afin de mieux soutenir la concurrence internationale, le Port de Douala-Bonabéri se devait de faire sa mue. Lui dont les derniers grands investissements datent des années 80. Un vaste et ambitieux plan d'investis- sements pour la renovation et le développement a été pensé par le Directeur Général Cyrus Ngo'o et celui-ci est en cours d'implémentation à travers de nombreux projets arrivés à maturité.
On peut citer au-delà de l'acquisition du troi- sième portique de quai par le concessionnaire du terminal à conteneurs, le chantier d’enlèvement des épaves qui jonchent les quais, les darses et les plans d'eau, pour une meilleure navigabilité et exploitabilité du port. La construction de nouvelles infrastructures de desserte pour fluidifier les accès portuaire, la construction de la route Transimex- Mira Zone portuaire aval; la création d’une voie de contournement en zone aval du Port de Douala; l’étude du projet de construction de 20km de route en terre stabilisée ainsi que les tra- vaux de modernisation du Port de pêche; l’appro- fondissement et l’aménagement du chenal d’ac- cès au port de Douala; le rempiètement du quai 52 à la rive droite du Wouri; la création d’une base logistique de transit vers les pays de l’hinter- land, afin de disposer d’une zone sécurisée de stationnement des camions desservant le Tchad et la Centrafrique. Pour ne citer que ces chantiers.
Lors du séjour historique de 2011 à Douala, en homme d'expérience avisé et visionnaire, le prési- dent de la République Paul Biya avait également annoncé entre autres, "l’installation d’un système de surveillance du port et de la côte permettant une sur- veillance et une gestion efficace du trafic maritime et d’un système de contrôle biométrique et périmé- trique des entrées de l’enceinte portuaire de Douala, la réhabilitation du balisage, des ouvrages
d’acconage et des terrepleins du port autonome de Douala". Tous ces chantiers sont en cours dont le plus emblématique est la sécurisation du périmètre externe et interne du port de Douala. Il s'agit de la construction d’une clôture physique sur le périmètre de tout le domaine portuaire de Douala-Bonabéri (zone amont et aval) et des clôtures internes pour circonscrire les différents secteurs d’activités dans les zones sous douane, avec installation de la vidéo surveillance et éclairage LED des clôtures est bien avancée. Ce projet permettra la reconstitution, la formation et l'activation d'un Corps de Sécurité et de Sûreté portuaire.
On peut également lister l’acquisition des engins nautiques. Quatre engins flottants dont une pilo- tine et 3 vedettes de surveillance des plans d’eau ont été acquis et déployés. Un engin multifonc- tionnel, une Vedette d’appui au balisage, un navire faucardeur et une drague de plus 2 500 m3 sont en cours d'acheminement au Cameroun.
A côté de ces équipements neufs, la Direction Générale a entrepris la réhabilitation des engins nautiques et terrestres tombés en panne et abandonnés depuis des années, certains pour des raisons inavouées voire inconceva- bles. Ceux-ci viendront améliorer en quantité et en qualité, le parc d'engins nautiques et terres- tres du Port de Douala. Parmi ceux-ci, nous cite- rons les plus emblématiques: Le baliseur NYONG, la drague CHANTAL BIYA, la pilo- tine KORUP et la vedette HYDRO.
La compétitivité du Port de Douala-Bonabéri est
en effet suivie régulièrement par les acteurs de la chaîne logistique pour lesquels elle constitue une préoccupation majeure, et donne lieu à des com- paraisons avec les autres ports. Appréciée en termes de fluidité des opérations et de coûts de >>>
 Une vue partielle des infrastructures du Port de Douala-Bonabéri
LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN
173
 























































































   171   172   173   174   175