Page 191 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 191

                  Ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire
Le Ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT) œuvre à l’accélération de la croissance, et au renforcement de la planification et de l’intensification des actions d’aménagement du territoire...
LES ORIENTATIONS ACTUELLES DE LA POLI- TIQUE ÉCONOMIQUE
En conformité avec les objectifs du DSCE et la vision 2035, le Gouvernement a identifié quelques axes majeurs dans le but d’accélérer la marche du Cameroun vers l’émergence.
DIVERSIFIER L’ÉCONOMIE
Le pays s’est engagé, à cet égard, à continuer à créer les conditions d’une véritable expansion économique en massifiant les infrastructures et en diversifiant les sources de croissance, avec pour objectif d’améliorer les conditions de vie des populations. De fait, les pouvoirs publics sont bien conscients qu’aucun pays ne peut aspirer à l’émergence sans disposer d’infrastructures éner- gétiques, routières, ferroviaires, portuaires et aéro- portuaires adéquates à même de créer un envi- ronnement favorable à l’expansion de l’activité économique, et du secteur privé en l’occurrence.
Il faut donc aller plus loin, opter pour des axes d’une croissance forte et durable à travers une plus grande diversification de l’économie natio- nale. Les théories modernes en la matière indi- quent que la croissance économique est un pro- cessus permanent de l’innovation technologique, de la modernisation et de la diversification de l’activité économique.
MARCHE VERS L’INDUSTRIALISATION ET LA TRANS- FORMATION STRUCTURELLE DE L’ÉCONOMIE
Doté d’immenses richesses naturelles, le Cameroun présente un niveau de transformation des matières premières encore faible. Conscient de cette situation, le pays envisage, dans le cadre de sa Vision 2035, de devenir un pays émergent en faisant passer la part du secondaire dans le PIB à près de 40% à cette échéance. Dans cette lancée, un Plan Directeur d’Industrialisation (PDI) a été adopté par le Gouvernement avec pour objectif de faire passer la part de la valeur ajou- tée manufacturière de 10% à 23% dans le PIB.
Des filières porteuses de croissance y ont notam- ment été identifiées à l’instar de l’agro-industrie, de l’énergie et du numérique.
Au-delà de ce Plan d’industrialisation, un certain nombre d’initiatives ont été entreprises, notamment
dans le cadre du Cameroon Business Forum (CBF), en vue de favoriser l’essor du secteur privé
dans la dynamique de la diversification de l’éco- nomie. Une diversification qui doit s’opérer aussi
bien au plan vertical qu’horizontal. Sur le plan horizontal, il est question de diversifier la gamme
des produits d’exportation. La diversification verti-
cale quant à elle appelle à créer de la valeur ajou-
tée et des emplois localement, en transformant les matières premières. Il est aussi plus que jamais nécessaire d’utiliser les différentes opportunités, à l’effet de produire localement certains produits que
le pays importe massivement (comme le riz et le poisson) et qui grèvent la balance commerciale. >>>
Les services du MINEPAT à Yaoundé
LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN
    191














































































   189   190   191   192   193