Page 194 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 194

 194
                 LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN
S’agissant du 4è Recensement Général de la Population et de l’Habitat, les travaux de carto- graphie sont achevés ainsi que le recensement pilote. Le processus de recrutement des agents recenseurs est amorcé.
Relativement à l’aménagement des zones fron- talières, des initiatives ont été prises pour quelques zones et les travaux ont été lancés. Il s’agit : des marchés frontaliers à Fotokol dans l’Extrême-Nord, à Garoua-Boulaï à l’Est et à Ekok dans le Sud ; des magasins de stockage et de conditionnement des produits agricoles de Foumbot et Mbouda à l’Ouest, et de Mvangane et Kye-Ossi dans le Sud ; des kits frontaliers d’Olamze dans le Sud et de Nwa dans le Nord-Ouest ; les travaux de protection des berges et d’aménagement des périmètres hydro-agricoles s’exécutent normalement dans le cadre du Projet d’Urgence de Lutte Contre les Inondations dans l’Extrême-Nord.
S’agissant du Plan d’Urgence Triennal pour l’Accélération de la Croissance (PLANUT), pour ce qui est de la composante « Création des Agropoles », les travaux de construction des infra- structures des agropoles de Meiganga et Banyo dans l’Adamaoua ont démarré.
RENFORCEMENT DU PARTENARIAT ET DE L’INTÉGRATION RÉGIONALE
L’objectif ici est d’améliorer l’apport des partena- riats économiques et de l’intégration régionale à la réalisation des objectifs de développement du Cameroun, avec pour indicateur « le taux annuel
Des filières porteuses de croissance ont été identifiées à l’instar de l’agro-industrie
de décaissement des ressources d’investissement planifiées sur financement extérieur » dont la cible est fixée à 90% en 2018. Au 31 décembre 2017, le taux de réalisation se situe à 81,41%. Ces résultats ont été particulièrement portés par le renforcement du suivi de la levée des condi- tions de mise en vigueur des nouveaux projets et surtout les effets induits des concertations organi- sées en vue de réduire le volume des Soldes Engagés Non Décaissés (SEND).
Bien entendu, les activités de mobilisation des ressources pour le financement du programme d’investissement du Gouvernement se sont pour- suivies. En 2017, plus de 1700 milliards de FCFA ont été mobilisés. Les principaux projets ayant donné lieu à la mobilisation desdits finan- cements sont les suivants : (i) remise à niveau des réseaux de transport d’électricité ; (ii) développe- ment du secteur transport ; construction des ouvrages d'évacuation d'énergie électrique du barrage hydroélectrique de Memve’ele ; construction des lignes de transport électriques de 225 KV Nkongsamba-Bafoussam-Yaoundé- Abong-Mbang ; (iii) financement du PNDP Agropastoral ; (iv) financement de la Facilité de Coopération Technique II-11e FED ; (v) Alimentation en Eau et d'Assainissement en milieu rural au Cameroun ; développement de la com- mercialisation de bétail et des infrastructures d’élevage ; (vi) développement rural intégré de Chari-Logone, phase 2.
Cette énumération d’activités n’est pas exhaustive n
























































































   192   193   194   195   196