Page 216 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 216

 216
                 LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN
Les politiques de développement du secteur restent axées entre autres sur l’amélioration de la productivité et de la compétitivité des filières
Au premier semestre 2017, les exportations de cacao en fèves sont en hausse de 35,3 % en glissement annuel.
CAFÉS
En 2016, la production de café arabica se chif- fre à 7024 tonnes, en hausse de 8 % par rap- port à 2015. Celle du café robusta croît de 9,8 % pour s’établir à 29 762 tonnes. La reprise de la production est principalement liée à l’encadre- ment des producteurs, l’intensification du traite- ment phytosanitaire des plantations et, la promo- tion de la transformation locale. Les exportations de café robusta reculent de 0,8 % et celles de café arabica de 3 % par rapport à 2015. Par ailleurs, la transformation locale prend de l’am- pleur avec une quantité de café transformée de 3 786 tonnes en 2016 contre 448 tonnes en 2015. Cette situation est attribuable à la moder- nisation de la chaîne de production de l’UCCAO et à l’accroissement de la demande.
Les actions du gouvernement pour accroître la production ont porté sur : la distribution de 2 555 600 plants de caféiers arabica et 854 500 de robusta ; la production de 2 459 216 bou- tures racinées de robusta et 2 459 216 d’ara- bica ; la réhabilitation et l’entretien de 17 ha de champs semenciers d’arabica et de 31 ha de parc à bois de robusta ; la distribution de 246 272 sachets de fongicides et 17 875 litres d’in- secticides pour le traitement du verger.
Au premier semestre 2017 et en glissement annuel, les exportations de café arabica dimi- nuent de 10 % et celles de robusta de 2,5 %.
CAOUTCHOUC NATUREL
En 2016, la production de caoutchouc baisse de 12,8 % par rapport à 2015 et se situe à 41 923 tonnes. Cette baisse est principalement liée au vieillissement des arbres et aux conditions cli- matiques défavorables. Les exportations reculent de 13,4 %. La principale société de la filière, HEVECAM, a investi 13,1 milliards pour le renou- vellement des plantations. Les investissements sont financés par un pool de banques locales.
Au premier semestre 2017 et en glissement annuel, la production du caoutchouc naturel baisse de 11,6 % et les exportations de 4,7 %.
COTON
En 2016, la production de coton graine se chif- fre à 258 000 tonnes, en baisse de 11 % par rapport à 2015 ; celle de coton fibre décroit de 14,5 % pour se situer à 91 970 tonnes. Le recul de la production est lié aux conditions clima- tiques défavorables et à l’insécurité causée par Boko Haram. Les exportations sont en baisse de 14,8 % par rapport à 2015.
Au premier semestre 2017 et en glissement annuel, la production de coton fibre est en recul de 36,7 % et les exportations en progression de 14,6 %.





















































































   214   215   216   217   218