Page 219 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 219

                Production des principales cultures vivrières (en tonnes)
  LIBELLES
CÉRÉALES
Maïs
Riz paddy
Mil/sorgho
RACINES ET TUBERCULES
Manioc
Macabo/taro
Igname
Patate douce
Pomme de terre
2011
1 572 067
174 089
1 240 970
4 082 903
1 568 804
517 069
307 955
196 687
2012
1 749 976
181 818
1 425 895
4 287 177
1 614 103
537 802
327 126
210 015
3 569 318
1 471 007
643 222
167 853
2013 2014 2015
1948019 2062952 2070572
189 890 201 090 278 281
1638377 1735040 1040902
4501671 4600707 5224735
1660710 1697245 1757249
2016*
2 101 631
311 674
1 144 992
5 284 683
1 801 180
618 136
426 899
384 429
4 880 305
1 118 769
622 732
211 347
            559 366
347 490
224 246
571 672
355 135
224 562
602 228
391 905
346 332
      BANANES, FRUITS ET LÉGUMES
 Banane plantain
Banane douce
Arachide
Ananas
3 425 757
1 394 675
564 230
165 471
3718895 3834180 4477344
1551517 1664777 1082800
711 946 736 862 608 731
170 269 175 545 199 195
   semences souches, 798 tonnes de semences de pré-base, 962 tonnes de semences de base et 4 182,2 tonnes de semences certifiées pour le riz pluvial ; la distribution de 252,4 tonnes d’en- grais chimiques, 2 000 litres d’insecticides et 4 640 litres d’herbicides. Par ailleurs, 600 tonnes de stocks de sécurité ont été constitués.
RACINES ET TUBERCULES
En 2016, la production de manioc est estimée à 5 284 683 tonnes, en hausse de 1,1% par rap- port à 2015. Pour augmenter la production, 15,1 millions de boutures racinées certifiées, 4,2 millions de boutures de base et de pré-base ont été fournies aux multiplicateurs de semences. Par ailleurs, 107 ha de parcs à bois ont été entrete- nus et 7,5 ha créés.
La production de la pomme de terre croît de 11 % et s’établit à 384 429 tonnes. Pour améliorer la production, 625,2 tonnes de semences certi- fiées ont été produites et 65 tonnes d’engrais chi- miques distribuées.
La production de l’igname croît de 2,6%. Pour améliorer la production, 35 000 semenceaux à haut rendement ont été fournis, 9 ha de parc à bois entretenus et 3 ha créés.
La production de patate douce progresse de 8,9 % et celle de macabo/taro de 2,5 % pour se situer à 426 899 et 1 801 180 tonnes res- pectivement. Ces hausses sont attribuables à l’uti-
Source : MINADER, *données provisoires
lisation plus accrue des semences améliorées et à un meilleur encadrement des producteurs.
BANANES, FRUITS, LÉGUMES ET LÉGUMINEUSES
Pour l’année 2016, la production de bananes plantains s’est établit à 4 880 305 tonnes, en augmentation de 9 %. Celle de la banane douce a crue de 3,3 % pour se situer à 1 118 769 tonnes. Les actions du gouvernement dans la filière concernent :
• la production de 1 350 000 plants de bana- niers plantains et de 29 540 « vitro plants » ;
• la création de 6 ha et l’entretien de 18,5 ha de champs semenciers ;
• la création de 276 ha de champs de produc- tion de bananiers plantains.
Les actions menées pour accroître la production des fruits et légumes sont : la distribution de 50 kg de semences « blancs » et 9,2 tonnes de semences certifiées de champignons ; la création de 11 ha champ de manguiers et de citrus. S’agissant des cultures maraîchères, 482 ha de champs ont été créés.
Les productions d’arachides et de haricots sont en hausse respectivement de 2,3 % et 5,2 %. Pour améliorer la production, 5 tonnes de semences de base et 179,3 tonnes de semences certifiées ont été distribuées et, 160 ha de champs semenciers créés.
LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN
219
 






   217   218   219   220   221