Page 221 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 221

                   Le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural
Le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MINADER) est chargé de l’élaboration et de la mise en œuvre de la politique du Gouvernement en ces domaines. Ses objectifs de première importance participent a à la marche du Cameroun vers l’Emergence à l’horizon 2035...
LES POTENTIALITÉS DU CAMEROUN DANS LE DOMMAINE DE L’AGRICULTURE
Le secteur de l’agriculture occupe une place de prépondérante dans l’économie camerounaise par une participation majeure au PIB et une forte employabilité de près de 70% de la population active. Cependant, le diagnostic de ce secteur montre que malgré ses potentialités indéniables, le Cameroun recèle un grand potentiel agricole dont la productivité reste en deçà des possibilités réelles. Ainsi, le Gouvernement à mis en œuvre une stratégie de développement orientée vers l’amélioration des rendements, de la compé- titivité des filières et de leurs diversités, et en particulier celle de la transformation agricole développé ci-dessous.
LES PREMIERS FRUITS
DE LA TRANSFORMATION AGRICOLE
Le secteur de la transformation et de la distribu- tion des produits agricoles et alimentaires est un secteur industriel primordial dont l’activité implique toute la société. Ce secteur qui a tou- jours eu beaucoup d’importance dans les activi- tés humaines, a pris au cours de ces deux der- nières décennies, une dimension industrielle. Cette importance économique est acquise, grâce au développement de technologies spéci- fiques qui permettent de valoriser, au mieux, les produits de l’Agriculture. La chaîne de transfor- mation qui, à partir des produits agricoles, abou- tit aux produits commerciaux dans les linéaires des détaillants possède des caractéristiques qui la distinguent des autres industries.
Le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural dispose à son actif de nom- breux instruments qui posent les jalons d’une nou- velle ère de l’Agriculture camerounaise. Des pro- jets et programmes, certains nouveaux, font leur entrée dans une panoplie, mais avec l’innovation d’un encrage vers le secteur de la transformation. Le défi de l’Agriculture de seconde génération prescrite par le Président de la République, Son
Excellence Paul BIYA repose donc sur cette nou- velle configuration.
Dans les lignes qui suivent, coup de projecteur sur quelques acteurs dont les activités s’étendent jusqu’à la transformation. De l’assistance tech- nique, en passant par les appuis multiformes, jusqu’à la production et la transformation de cer- tains denrées alimentaires de grande consomma- tion tels que les produits dérivés du coton, le riz, le sorgho, le maïs.
L’Agriculture camerounaise dispose d’instruments majeurs dont les produits concourent à l’éclosion de l’économie nationale. Quelques clichés.
SODECOTON, Fleuron économique de la zone septentrionale au Cameroun
PRESENTATION
La SODECOTON est une Société anonyme d’économie mixte à participation publique majo- ritaire inscrite dans le secteur agro-industriel du Cameroun. Basée à Garoua, elle est dotée d’un Conseil d’Administration et d’une Direction Générale. Elle a été créée en mai 1974. Son capital est de 23,643 Milliards réparti comme suit : ETAT du Cameroun : 59 %, GEOCOTON : 30 % et la SMIC : 11 %.
MISSIONS
La SODECOTON a plusieurs missions qui sont, entre autres :
• L’amélioration du niveau de vie des popula- tions en étant le premier créateur d’emplois et le premier acteur économique des régions septen- trionales du Cameroun ;
• La contribution à la modernisation de l’agricul-
ture, tout en assistant techniquement les agricul-
teurs du nord en général et de la zone cotonnière >>>
 LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN
  221
 












































































   219   220   221   222   223