Page 222 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 222

 222
                  LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN
en particulier, à travers le perfectionnement des pratiques culturales (traitement de semences, fertili- sation minérale et organique, les herbicides...) en partenariat avec la Confédération Nationale des Producteurs de Coton du Cameroun (CNPC-C) ;
L’égrenage du coton graine acheté auprès des cultivateurs de coton pour produire de l’huile végétale raffinée et des aliments du bétail (tour- teaux) ; La vente du coton fibre, de l’huile végé- tale raffinée, des tourteaux et de la coque ; la promotion de toutes les cultures qui entrent en rotation avec le coton (maïs, sorgho, soja...)
RESSOURCES HUMAINES
Environ 5000 personnels dont 2000 permanents, 2500 à 3000 saisonniers et temporaires par an.
Un partenariat étroit avec la Confédération Nationale des Producteurs de Coton CNPC-C qui encadre plus de 250.000 producteurs orga- nisés en 2000 GICS, 48 unions de GICS et 9 fédérations d’union des GICS.
DISPOSITIF ET CAPACITES INDUSTRIELS
La SODECOTON dispose de :
• Neuf (09) usines d’égrenage, d’une capacité de traitement cumulée de 320 000 tonnes de coton graine, pour 121 000 tonnes de fibre ;
• Deux (02) huileries d’une capacité de tritura- tion de 120 000 tonnes de graine de coton par an, avec une production de 14 à 19 millions de litres d’huiles de table et 60 à 70.000 tonnes d’aliments d’élevage par an ;
• Elle a un parc de près de 500 engins roulants comprenant les véhicules légers, camions et autres engins lourds ;
• La création de plusieurs activités économiques
• 7000 km des pistes rurales entretenues lors de la campagne agricole 2017-2018,
• 2400 magasins de brousse créés pour le stockage des intrants,
• Un partenariat scientifique avec l’institut de la recherche IRAD
PERFORMANCES DONNEES MAJEURES ACTUELLES D’EXPLOITATION ET DE PRODUCTION
Chiffres : Le fleuron agro-industriel des régions septentrionales du Cameroun a réalisé un chiffre d’affaires de 120 milliards lors de la campagne cotonnière 2016-2017 avec un net positif de 4,3milliards de FCFA. Les prévisions de ventes de tous ses produits, au titre de l’exercice 2017- 2018, tournent autour de 140 milliards de FCFA, pour une production du coton graine estimé 255 000 tonnes.
ACTIONS
Du fait de la vétusté de ses installations indus- trielles et de son matériel roulant, la SODECO- TON a été frappée d’une grave crise infrastruc- turelle de 2014 à 2016. Avec l’avènement de la nouvelle équipe dirigeante, elle est entrée dans une phase de redressement avec l’appui conjugué de l’Etat et des acteurs au développe- ment. Pour la première fois, depuis plus de 15 ans, cette entreprise réussit à réorganiser sa stra- tégie fonctionnelle pour évacuer et égrener la totalité de sa production, soit 254.400 tonnes avant le retour des pluies, évitant ainsi la mouille de coton qui causait des d’énormes pertes. Ce qui prouve que, cette principale agro-industrie du Nord Cameroun commence à se faire une santé.
Les actions les plus significatives, à même d’être citées, sont :
• L’acquisition de quarante (40) camions poly- bennes pour l’évacuation du coton graine des champs vers les usines ;
• Deux (02) emprunts contractés auprès des ins- titutions financières pour la modernisation et le renforcement des capacités des huileries ;
• Un (01) prêt concédé par la Banque Islamique de Développement (BID), pour l’acquisition de 2 caravanes de génie civil ;
• L’acquisition des groupes électrogènes pour auto- nomiser toutes les usines en énergie électrique ;
• La remise à niveau à environ 80% des installa- tions industrielles ;
• L’accroissement des capacités des huileries ;
• La remobilisation du personnel par des actions sociales (prime de non logement et la catégorisa- tion des chauffeurs camions) ...







































































   220   221   222   223   224