Page 240 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 240

  240
                   LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN
Ministère des Forêts et de la Faune
Le Ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF) est chargé de l’élaboration, du suivi et de l’évaluation de la politique nationale en matière de forêt et de faune et en particulier d’assurer une exploitation durable des ressources forestières et fauniques du Cameroun...
UN SECTEUR FORESTIER PLUS PORTEUR
2018 étant une année électorale, l’occasion peut être saisie pour dresser le bilan, par secteur, du septennat qui s’achève. Du côté du Ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF), au cours de cette période, une augmentation de l’apport du secteur forestier au Produit Intérieur Brut (PIB) a été enregistrée. Elle est de l’ordre de 3 à 4%, et en termes réels, cela s’est traduit par :
• Un apport fiscal net global supérieur à 142,5 milliards de francs CFA ;
• Le versement de 59 375 898 860 CFA de la Redevance Forestière Annuelle (RFA) aux com- munes du Cameroun et aux communautés fores- tières riveraines sur un total reversé de 115 583 822 902 depuis 2002 ;
• La création de 11000 emplois supplémen- taires sur un total de 136 000 emplois directs ;
• La stabilisation de l’approvisionnement des marchés en bois légal autour de 2 300 000 m3 par an ;
• L’augmentation des superficies forestières aménagées de 5 306 932 ha en 2012 à 7 288 788 ha en 2015 ;
• La formation de 1 634 artisans menuisiers dans les métiers du bois (séchage du bois, fabri- cation des bois d’ingénierie et finition des ouvrages en bois) pour une transformation locale de qualité ;
• La plantation de 11 899 ha dans le cadre des opérations de reboisement (soit 4 739 800 arbres). A ce titre, 1133 acteurs ont bénéficié des appuis pour un montant de 5 908 513 000 FCFA ;
• L’augmentation de la superficie des aires proté- gées de 9 504 701,01 ha contre 9 088 733,07 en 2011 (dont 5 741 687 ha aména- gées contre 2 349 929 ha en 2011) ;
• Le montant des taxes fauniques cumulées sont de 4 951 683 566 F CFA, dont 869 570 681 F de taxes fauniques distribuées.
Par ailleurs, l’Etat a mobilisé près de 15 milliards de Francs CFA pour divers projets d’infrastruc- tures dans le sous-secteur forestier et faunique (construction de bâtiments administratifs, bases- vie, postes forestiers etc.) et plusieurs accords ont été signés avec les pays voisins pour une gestion concertée des aires protégées transfrontalières.
AUGMENTATION DES SURFACES REBOISÉES
La période 2011-2017 a été marquée égale- ment par la mise en œuvre des cycles triennaux 2012-2015 et 2016-2018 du Budget Programme, et la poursuite de l’atteinte des cibles fixées à l’horizon 2035 dans le Document pour la Stratégie de la Croissance et de l’Emploi. De nombreuses réalisations peuvent être mises à l’actif du MINFOF, portant notamment sur l’amé- nagement et le renouvellement de la ressource forestière, la valorisation des ressources fores- tières ligneuses et non ligneuses, la sécurisation et valorisation des ressources fauniques, etc.
Ainsi, s’agissant par exemple de l’aménagement et du renouvellement de la ressource forestière, le montant recouvré des recettes fiscales générées par la gestion durable des forêts au cours des deux triennats exceed les 142,5 milliards.
Dans le cadre des aménagements forestiers, la superficie des forêts classée, lors du premier trien- nat, est passée d’un peu plus de 5,3 millions ha en 2012 à plus de 7,2 millions ha en 2015, soit une augmentation de 1 981 056 ha. La superfi- cie des concessions forestières sous aménage- ment, lors du second triennat, a évolué de 5 574 600 ha en 2015 à 6 207 060 ha en 2017, soit une augmentation de 632 460 ha.
Pour l’approvisionnement des marchés en bois légal, le volume équivalent bois rond (grumes) mis sur le marché est de 14 733 991, avec 2693178m3 en2017;
 L













































































   238   239   240   241   242