Page 241 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 241

 241
                 Les services du Ministère des Forêts et de la Faune à Yaoundé
En terme de gestion participative des ressources forestières, des permis annuels d’opération cou- vrant une superficie de 36 593 ha ont été attribués aux forêts communales en 2017 contre 10 913 ha en 2012. Pour les forêts communautaires, des cer- tificats annuels d’exploitation couvrant une superfi- cie de 27 666,4 ha ont été attribués aux forêts communautaires en 2017, contre 16 750,03 ha en 2012. Au sujet de l’évolution des superficies des forêts communales et communautaires, les forêts communales ont évolué ainsi qu’il suit : 10 forêts communales couvrant 266 198 en 2012 et 2013, 11 forêts communales couvrant 283 352 ha en 2014, 15 forêts communales couvrant 495 950 ha en 2015, 31 forêts communales couvrant 887 082 ha en 2016 et 48 forêts communales couvrant 1 411 617 ha en 2017. Quant aux forêts communautaires, les superficies de celles en convention définitive ont évolué ainsi qu’il suit : 258 s’étendant sur 900 000 ha en 2012 et 2013, 267 s’étendant sur 918 033 ha en 2014 et 2015, 274 couvrant 940 205,9 ha en 2016 et 275 couvrant 943 875 ha en 2017.
AMÉNAGEMENT ET SUIVI DES FORÊTS
Les superficies reboisées grâce aux appuis accor- dés par le Ministère des Forêts et de la Faune à l’ANAFOR et aux acteurs de reboisement ont évolué ainsi qu’il suit : 19 721,25 ha en 2012, 22 373,79 ha en 2013, 24 373,79 en 2014, 25 638 en 2015, 27 148,5 et 28 691,2 en
2017. Avec l’appui de l’AFD à travers le projet C2D PSFE 2 « Aménagement et suivi des forêts du Cameroun », mis en œuvre depuis 2015 : 06 Communes ont bénéficié d’une subvention de 228 000 000 FCFA pour le reboisement ; 16 Communes ont bénéficié de 278 000 000 FCFA pour les activités d’aménagement ; une Unité Opérationnelle de Suivi du Couvert Forestier (UOSCF) a été créée en mai 2016, avec pour principale mission, l’acquisition, le trai- tement et l’analyse de l’imagerie satellitaire puis sa mise à disposition auprès des utilisateurs. Par ailleurs : les capacités de plus de 400 artisans du bois ont été renforcées à travers des forma- tions ; deux associations d’artisans ont reçu des séchoirs et 9 établissements scolaires ont obtenu du matériel didactique pour les métiers du bois.
VALORISATION DES RESSOURCES
Diverses réalisations peuvent être mises à l’actif du MINFOF s’agissant de cet aspect. Ainsi, envi- ron 11 mille emplois directs dans les filières bois et produits forestiers non ligneux ont été créés. Plus de 5,6 millions de mètres cubes de bois transformés ont été commercialisés dans toutes les régions du pays. Le volume de bois légal vendu sur le marché local s’est élevé à un peu plus de deux millions de mètres cubes. Sur un autre plan, plus de 1 600 artisans et industriels ont été formés en séchage, fabrication de panneaux de bois, etc., et on évalue à plus de 45 milliards de francs CFA la valeur des PFNL (Produits forestiers non ligneux) exportés.
Autre réalisation, 158 associations féminines de l’Est ont reçu formation et appui logistique au décorticage et à la production d’huile, et en développement et à la gestion de micro-entre- prises. Formation et appui logistique aussi pour 10 fabricants de foyers améliorés dans la région de l’Extrême-Nord.
L’action du MINFOF au cours de la période sous revue a porté sur des constructions du Ministère. On enregistre de la sorte l’érection de bâtiments administratifs, ainsi que celle engagée de l’im- meuble siège de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale, tout comme celles de déléga- tions régionales et départementales du Ministère. De nombreuses constructions ont également été initiées dans les Aires protégées à travers le terri- toire national (qu’il s’agisse de bases-vie érigées dans divers parcs nationaux ou de postes avan- cés dans d’autres parcs).
On note en outre l’extension du campement du Parc national de Kalamaloué, la rehabilitation du Centre d’acceuil du Parc national de Waza, et la réhabilitation du Centre de l'Ecole de Faune à Somalomo. Des Postes de contrôle forestier et de chasse ont également été construits, et des bâti- ments abritant d’autres services du Ministère des Forêts et de la Faune ont été réhabilités n
LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN























































































   239   240   241   242   243