Page 247 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 247

                 INTRODUCTION
En 2016, la croissance de la valeur ajoutée de la branche élevage est de 4,9 %, en baisse de 2,4 points par rapport à 2015. La valeur ajou- tée de la pêche et pisciculture augmente de 4,3 % après 3,1 %.Cette hausse de la production est due pour une bonne part au succès du pro- gramme agropoles, lancé par le gouvernement en 2012. Ce programme a pour objectif d’ap- porter des solutions aux contraintes structurelles qui entravent le développement des filières agri- coles, halieutiques et pastorales.
ELEVAGE
BOVINS
En 2016, le cheptel bovin croît de 8,7 % pour se situer à 7,5 millions de têtes. La quantité de viande issue des abattages est de 122 732 tonnes contre 112 909 tonnes en 2015. L’augmentation de la production de viande est liée à la construction et l’équipement des abattoirs et aires d’abattage et, à l’intensification de la traçabilité des viandes des- tinées à la consommation.
Les actions du gouvernement pour accroître le cheptel et assurer une meilleure qualité de la viande se sont poursuivies par : l’intensification des campagnes d’insémination artificielle ; la for- mation des acteurs de la filière ; la construction
des abattoirs industriels et entrepôts frigorifiques ; la promotion de l’embouche bovine à travers la mise en place dans les stations et les caisses de développement de 205,7 ha de surfaces fourra- gères ; le traitement épi-cutané de 142 838 bêtes en période de transhumance ; la produc- tion de 1 609 250 doses de vaccins contre la péripneumonie contagieuse bovine ; la vaccina- tion de 3 366 500 bovins.
PETITS RUMINANTS
En 2016, le cheptel d’ovins s’accroît de 3,5 % par rapport à 2015 pour atteindre 3,3 millions de bêtes ; l’effectif de caprins progresse de 1,2 % . Les quantités de viande produites augmentent de 3,5 % pour les ovins et 1,2 % pour les caprins.
Les actions engagées dans cette filière sont entre autres : la poursuite de la lutte contre les mala- dies animales à travers le réseau d’épidémio-sur- veillance par l’identification et la destruction pré- coce des foyers ; la distribution de 548 050 doses de vaccins pour la prévention de la peste des petits ruminants dans les élevages encadrés ; la modernisation de la station d’élevage de petits ruminants de Louguéré ; l’accompagne- ment des organisations des producteurs à travers des formations en technique de conduite d’éle- vage ; la vaccination de 2 200 000 petits rumi- nants contre la peste.
ÉLEVAGE ET PÊCHE
LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN
247
   





















































































   245   246   247   248   249