Page 29 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 29

                  Il s’agit notamment de : la promulgation en décembre 2016 du nouveau code minier ; l’ap- propriation du nouveau plan directeur d’industria- lisation ; la réalisation d’un audit, la réalisation d’un audit, assorti d’un plan de relance de la Société nationale d’investissement.
INDUSTRIES MANUFACTURIÈRES
En 2016, la valeur ajoutée des industries manu- facturières s’accroît de 4 % contre 3,1 % en 2015. Ce sous-secteur contribue pour 2 points à la croissance du secteur secondaire contre 1,6 point en 2015. Cette amélioration est soutenue par l’augmentation de 5,4 % de la valeur ajoutée des « autres industries manufacturières ». Le taux de croissance dans les « industries agroalimen- taires » est de 2,3 %.
Dans les « industries agroalimentaires », les branches qui soutiennent la croissance sont : « fabrication de produits à base de céréales » (+14,7 %) ; « industries de la viande et du pois- son » (+10,4 %) ; « industries du cacao, du café, du thé et du sucre » (+6,9 %). Toutefois, la crois- sance chute dans les branches « industries du lait, des fruits, des légumes et d’autres produits alimentaires » (-14,6 %) et « industries des corps gras et d’aliments pour animaux » (-6,6 %).
INDUSTRIES EXTRACTIVES
En 2016, la valeur ajoutée dans les industries extractives recule de 3,5 %, après un accroisse- ment de 24,8 % en 2015.
MINES
En 2037 le Cameroun comptera plus de 38 millions d’habitants
Pour l’année 2016, la production d’or enregistrée auprès des sociétés d’exploitation minière artisa- nale fut de 542,1 kg contre 795,3 kg en 2015. Cette baisse fait suite à la réduction du nombre de postes d’exploitation, qui est passé de 129 à 78. Le CAPAM (Centre d’Appui et de Promotion des Activités Minières) a canalisé 36,6 kg d’or dans le circuit formel, et rétrocédé 53,4 kg au tré- sor public. Par ailleurs, l’évaluation des activités d’exploitation d’or a permis de cartographier et de géo-référencier 101 sites d’exploitation actifs dans les régions de l’Est et de l’Adamaoua.
Au premier semestre 2017, la production d’or enregistrée est de 344,7 kg et, le CAPAM a rétrocédé 150,8 kg au trésor public.
HYDROCARBURES
Pour l’année 2016, la production de pétrole but s’établit à 33,7 millions de barils contre 34,9 millions en 2015. Cette diminution s’explique notamment par le déclin de la production des champs pétroliers matures.
Au premier semestre 2017, la production de pétrole but est évaluée à 14,6 millions de barils, en baisse de 18,9 % en glissement annuel. Au terme de l’année, elle recule de 14,2 % pour se situer à 28,9 millions de barils. Les travaux d’ex- ploration réalisés dans le bassin du Rio del Rey ont permis de découvrir des réserves addition- nelles estimées à 24,5 millions de barils.
LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN
29
 



















































































   27   28   29   30   31