Page 31 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 31

                 LE CONTEXTE INTERNATIONAL
Selon le Fonds monétaire international, dans le Word Economic Outlook d’octobre 2017, les perspectives économiques mondiales se sont améliorées et, semblent favorables. La reprise s’af- fermit, tirée par l’investissement, la production industrielle et le commerce mondial. Les prévisions de croissance sont revues à la hausse par rapport aux éditions d’avril et juillet 2017 des perspec- tives de l’économie mondiale. De 3,2 % en 2016, la croissance mondiale est estimée à 3,6 % en 2017 et pourrait atteindre 3,7 % en 2018. Toutefois, cette relative embellie masque les écarts entre pays. Si l’activité économique se consolide notamment dans la zone euro, au Japon, en Chine, dans les pays émergents d’Europe et en Russie, la croissance est plus faible que prévue aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Inde. Par ail- leurs, la reprise demeure lente et inégale dans plu- sieurs pays émergents et en développement.
Dans les pays avancés, le taux de croissance est estimé à 2,2 % en 2017, après 1,7 % en 2016. Il est projeté à 2 % en 2018. Toutefois, les risques pèsent sur la croissance potentielle, en raison du vieillissement de la population, de la faiblesse de l’investissement et d’une faible progression de la productivité. Les perspectives de croissance du PIB par habitant sont freinées par la faible croissance de la productivité et la hausse des rapports de dépendance économique des personnes âgées.
Aux Etats-Unis, le taux de croissance est estimé à 2,2 % en 2017 et projeté à 2,3 % en 2018. Cette évolution s’explique par les conditions financières favorables et la confiance des chefs d’entreprises et des consommateurs. Toutefois, les incertitudes liées à la nature et au calendrier de l’action gouverne- mentale font craindre une politique budgétaire qui pourrait être moins expansionniste qu’attendue. Les anticipations des marchés à l’égard d’une relance budgétaire se sont aussi atténuées.
Dans la zone euro, la reprise se poursuit avec des taux de croissance qui dépassent les attentes. La croissance se consolide à 2,1 % en 2017, après un taux de 1,8 % en 2016. Cette accélération s’explique principalement par une progression des exportations dans un contexte d’élargissement des échanges commerciaux mondiaux. Elle est aussi favorisée par les conditions financières accommo- dantes, une demande intérieure vigoureuse et un euro faible. La croissance a été revue à la hausse en Allemagne (2 %), en France (1,6 %), en Italie (1,5 %) et en Espagne (3,1 %). En 2018, elle est projetée à 1,9 % pour l’ensemble de la zone.
Au Japon, la croissance est estimée à 1,5 % en 2017, après un taux de 1 % en 2016. Elle est prévue à 0,7 % en 2018. L’expansion repose sur un affermissement de la demande mondiale et les mesures prises par les autorités pour maintenir une politique budgétaire d’accompagnement. La croissance est tirée par la consommation privée, l’investissement et les exportations.
CADRE MACRO-ÉCONOMIQUE
LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN
31
  

























































































   29   30   31   32   33