Page 311 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 311

 311
                 Le chiffre d’affaires du secteur des assurances est de188,4 milliards
ailleurs, un total de 270 établissements sont immatriculés au registre spécial des immatricula- tions du Conseil national du crédit (CNC).
Sur le plan de la couverture géographique, le nombre d’agences du secteur est de 1 595 contre 1 407 en 2015, en hausse de 13,4 %. Les points de vente se retrouvent en majorité en zone urbaine (54 %). Cette présence varie selon la catégorie et les régions. Par catégorie, 55 % des points de vente des EMF de première caté- gorie sont basés en zone rurale alors que ceux de la deuxième catégorie opèrent davantage en zone urbaine (60 %). Par région, le Centre, le Littoral et l’Ouest sont les plus pourvus en points de vente. Les régions du Nord-Ouest et du Sud- Ouest sont moyennement couvertes. Elles sont sui- vies par l’Extrême-Nord (79), le sud (61), le Nord (56), l’Adamaoua (49) et l’Est (48).
EVOLUTION DES DÉPÔTS
A fin décembre 2016, les dépôts collectés par les EMF progressent de 4,6 % pour s’établir à 611,2 milliards. Les EMF de deuxième catégo- rie occupent la première position avec 58,5 % des parts de marché suivis par ceux de première catégorie (41,5 %). Les EMF de la troisième catégorie ne sont pas autorisés à collecter les dépôts. Le Crédit communautaire d’Afrique (CCA) collecte 150,6 milliards de dépôts, suivi par le réseau Camccul qui enregistre 139,6 mil- liards. Le CCA a été érigé en banque en mai 2017. Les dépôts à court terme représentent 66,2 % du total, ceux à moyen terme 31,4 % et ceux à long terme 2,2 %.
EVOLUTION DES CRÉDITS
Les crédits octroyés par les EMF sont passés de 423,8 milliards en 2015 à 451,3 milliards en 2016, soit une augmentation de 6,5 %. Les cré- dits à court terme représentent plus de la moitié de l’encours, soit 54,4 %. Ils sont suivis par les crédits à long terme (38,6 %) et les crédits à moyen terme (7,0 %). Les EMF de première catégorie octroient essentiellement les crédits à long terme (70,4 %).
En 2016, le volume des créances en souffrance augmente, passant de 91,8 milliards en 2015 à 97,2 milliards. Les créances en souffrance consti- tuent 21,5 % du portefeuille des crédits des EMF
A fin 2016, 2 863 694 comptes sont ouverts auprès des EMF, contre 2 017 044 auprès des banques commerciales. Les EMF de deuxième catégorie sont les plus rentables avec un rende- ment de fonds propres de 6,3 %. Les deux autres catégories ont des rendements de fonds propres négatifs. Les EMF de troisième catégorie ont le rendement du portefeuille de crédit le plus élevé, avec un taux de 12,9 %. La rentabilité des EMF de deuxième catégorie découle notamment des revenus des services offerts aux tiers (commis- sions sur les transferts d’argent, frais de tenue de compte, commissions diverses, etc.)..
SECTEUR DES ASSURANCES
En 2016, 26 compagnies animent le marché des assurances, dont 16 dans la branche « incendie-accidents-risques-divers » et 10 dans la branche « VIE ». Le chiffre d’affaires est passé de 186,1 milliards en 2015 à 188,4 milliards. La branche « IARD » représente 71,2 % du marché et la branche « VIE » 28,8 %.
Le montant des sinistres payés est de 75,3 mil- liards, en hausse de 5,6 % par rapport à 2015. Les frais généraux augmentent de 5,3 % et s’élè- vent à 43,9 milliards. Les produits financiers nets se chiffrent à 10 milliards contre 8,6 milliards en 2015. Les primes cédées aux réassureurs s’élè- vent à 42,3 milliards.
Evolution du chiffre d’affaires, des produits financiers et des sinistres payés (en milliards)
 LIBELLÉS
IARDT
Chiffre d’affaire
Prod financ net
Sinistres payés
Assurance-vie
Chiffre d’affaire
Prod financ net
Sinistres payés
2014 2015
117,3 130,6
5,2 4,4
45,8 48,2 44,3 55,5
3,3 4,2
20,9 23,1
2016 VAR. (%)
(2016/2015)
134,1 2,7
5,4 22,7
48,5 0,6 54,3 -2,2
4,5 7,1
26,8 16,0
            Sources : MINFI/DGTCFM/DA & ASAC
LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN





























































   309   310   311   312   313