Page 57 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 57

 ADMINISTRATION
 Hôtel de Ville - YAOUNDÉ
Tél. (237) 222 22 39 77 (237) 222 22 27 55 Fax. (237) 222 22 07 21
 57
                  COMMUNAUTE URBAINE DE YAOUNDE
Collectivité territoriale décentralisée, la Communauté urbaine de Yaoundé, regroupe les communes de l’aglomération de la Yaoundé. Elle gère, sous la tutelle de l’État, les affaires locales en vue d’assurer le développement économique social et culturel des populations de Yaoundé...
POUR UNE CAPITALE PLUS ASSAINIE
Créée le 24 septembre 1987, la Communauté urbaine de Yaoundé (CUY) doit relever, entre autres défis actuels, celui de l’assainissement de la capitale. Il faut le relever, la rivière Mfoundi, principal exutoire des eaux pluviales de drainage de la ville, est devenu, au fil des ans, un récepta- cle des déchets ménagers. Ces déchets s’accumu- lant dans les cours d’eau, canaux souterrains et canalisations de la ville, à cause du manque d’en- tretien régulier et l’inefficacité du système de col- lecte des déchets, diminuent, en saison pluvieuse, l’écoulement normal des eaux de ruissellement, entraînant des inondations dans le centre-ville.
Aussi, un Plan directeur pour l’assainissement de la ville de Yaoundé a été élaboré il y a quelques années et a servi de base à la première phase du Projet d’Assainissement de Yaoundé (PADY), financé par le Fonds Africain de Développement
(FAD). Entre autres résultats positifs, cette première phase (2006-2012) a permis la réduction consi- dérable du nombre des inondations, de la préva- lence des maladies d’origine hydrique, et la sen- sibilisation de plus de 125 000 ménages rive- rains. Elle a permis aussi la création de plus de 650 emplois directs, à travers la construction d’un canal de 3,5km en béton armé sur le Mfoundi et 3 dégrilleurs sur les affluents, le curage de 3 col- lecteurs souterrains dans le centre-ville.
AMÉLIORATION DU CADRE DE VIE
En dépit de ces résultats appréciables obtenus du PADY 1, la partie des affluents du Mfoundi et des autres bassins versants (Mefou, Sanaga) qui traver- sent Yaoundé, non encore aménagée et non des- servie par la société de ramassage des ordures ménagères, a continué à subir de fortes inonda- tions, causant d’importants dommages et exposant les populations aux risques sanitaires récurrents.
Face à cette situation, le Gouvernement came- rounais va solliciter de nouveau la BAD et diffé- rents partenaires au développement pour le finan- cement de la Phase 2 du PADY. L’objectif de celle-ci étant d’améliorer de façon durable les conditions d’assainissement pluvial, d’hygiène et de santé des populations de Yaoundé.
Et de manière spécifique, il s’agit d’améliorer la résilience au phénomène de changement clima- tique. De manière concrète, le PADY 2 se décline en trois grands axes, à savoir :
• L’aménagement des canaux de drainage pluvial sur la rivière Mfoundi sur 5 km de long, dont l’objectif est de réduire les inondations de 3 à 1 en 2018 ;
• L’amélioration du cadre de vie de la population par l’adoption d’attitudes positives face à l’insalu- brité. Il a été envisagé des campagnes de sensibili- sation des populations sur l’assainissement, la gestion des déchets et l’organisation de la pré-col- lecte des ordures ménagères d’une part, et les >>>
la Communauté urbaine de Yaoundé doit relever le défis de l’assainissement de la capitale
LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN

















































































   55   56   57   58   59