Page 67 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 67

                 SANTÉ
INTRODUCTION
En 2017, le budget alloué au ministère de la Santé publique représente 4,8 % du budget de l’Etat, soit 208,2 milliards, en baisse de 11,8 % par rapport à 2016. Les actions menées sont axées sur : la santé de la mère, de l’enfant et de l’adolescent ; la lutte contre la maladie et la pro- motion de la santé ; la viabilisation des districts de santé.
SANTE DE LA MERE ET DE L’ENFANT
Les actions se sont poursuivies en matière de santé de la mère et d’amélioration de la couver- ture vaccinale. En 2016, les actions menées ont porté sur : le renforcement des capacités de 500 personnels en soins obstétricaux et néonataux d’urgence, et de 200 pour la prise en charge chirurgicale des fistules obstétricales ; l’assistance à 282 121 femmes enceintes lors de l’accouche- ment par un personnel qualifié, soit 59,6 % des accouchements ; la construction et l’équipement de 2 pavillons « mère et enfant » ; la mise à la disposition des formations sanitaires et pavillons mère et enfant de 46 153 kits obstétricaux. Par ailleurs, les femmes enceintes continuent de rece- voir gratuitement le traitement préventif intermit- tent du paludisme et le vaccin contre le tétanos lors des consultations prénatales.
LUTTE CONTRE LA MALADIE
SIDA
En 2016, le test du VIH/Sida a été effectué sur 2 418 139 personnes contre 1 232 452 en 2015. Parmi les personnes testées, 115 252 ont été déclarées séropositives. Le taux de préva- lence du VIH/Sida est passé de 4,3 % en 2011 à 3,9 % en 2016. Ces performances sont prin- cipalement attribuables au renforcement des équipes mobiles de dépistage dans toutes les régions, contribuant ainsi à l’extension de l’offre du dépistage en communauté.
Dans le cadre de la prise en charge des IST, 32 501 cas ont été notifiés et traités, dont 615 chez les jeunes et adolescents, 31 886 chez les adultes. Sur 624 591 femmes enceintes reçues en première consultation prénatale, 566 932 ont été testées au VIH et 14 801 déclarées séropo- sitives, soit un taux de séroprévalence de 2,6 %, après 4,1 % en 2015. Parmi les 33 730 parte- naires des femmes enceintes testés, 7,7 % ont été déclarés séropositifs contre 11 % en 2015.
Dans le cadre de la prévention de la transmission de la mère à l’enfant, sur 15 987 enfants nés de mères séropositives, 15 620 ont bénéficié du diagnostic précoce du VIH, 823 ont été déclarés séropositifs et 14 734 ont reçu la nevirapine en prophylaxie.
SANTÉ ET PROTECTION SOCIALE
LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN
67
   





















































































   65   66   67   68   69