Page 69 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 69

                LÈPRE, PIAN ET ULCÈRE DE BURULI
Pour l’anné 2016, le programme de lutte contre la lèpre, le pian et l’ulcère de buruli a enregistré : 666 cas de lèpre, dont 145 nouveaux pris en charge ; 2 nouveaux cas de l’ulcère de buruli dépistés et pris en charge ; 283 nouveaux cas de pian traités.
TUBERCULOSE
Pour l’anné 2016, parmi les 16 513 cas de tuberculose pulmonaire à microscopie positive dépistés et pris en charge gratuitement, 13 929 ont été déclarés guéris, soit un taux de rémission de 84,3 %.
ONCHOCERCOSE, FILARIOSE LYMPHATIQUE
Pour l’anné 2016,plus de 10,5 millions de per- sonnes sont exposées à l’onchocercose, parmi lesquelles 9970061 sont à risque. La couverture thérapeutique en zones hyper/méso endé- miques a concerné 8 115 413 personnes, soit un taux de 81,4 %.
S’agissant de la filariose lymphatique, plus de 15 millions de personnes sont exposées, dont 14 579 238 sont à risque. La couverture thérapeu- tique en zones hyper/méso endémiques a concerné 11 731 749 personnes, soit un taux
de 80,3 %. Dans les 1 758 communautés sous traitements, 1 789 cas suspects d’hydrocèles et 655 d’éléphantiasis ont été notifiés.
Pour prendre en charge ces maladies, 32 919 500 comprimés de Mectizan et 12 358 200 d’Albendazole ont été distribués. Par ailleurs, 2 577 personnels de santé et 57 509 distributeurs communautaires ont été formés ou recyclés.
PROGRAMME ELARGI DE VACCINATION
En 2016, la couverture vaccinale au DTC-HEP B + HIB3 est passée de 84 % en 2015 à 83 % ; celles des antigènes traceurs que sont le Penta3 et le vaccin anti-rougeoleux, sont respectivement de 82 % et 78 %.
La surveillance épidémiologique a permis d’in- vestiguer 788 cas de paralysies flasques aiguës, 1 652 cas de rougeole, 3 009 cas de fièvre jaune. Aucun cas de poliovirus sauvage, ni de poliovirus dérivé d’une souche vaccinale circulante n’a été détecté. Par ailleurs, une épi- démie de fièvre jaune a été confirmée dans 12 districts de santé.
Au premier semestre 2017, les couvertures vacci- nales des antigènes traceurs Penta3 et vaccin anti- rougeoleux sont respectivement de 82 % et 75
Evolution de la couverture vaccinale au Cameroun (en %)
        ANTIGÈNES 2013 2014
2015 2016
2017*
 BCG
POLIO 3
VAR
VAT2+
VAA
PENTA3
VPI
RPTA2
82 74
88 79
83 80
62 64
83 80
89 87
- -
- -
74 70 96
83 83 80
79 78 75
60 58 69
77 78 76
84 85 82
63 68 79
73 79 80
            Source : MINSANTE - N.B.:VAR = rougeole ; VAT2+ = antitétanique pour femmes enceintes ; VAA = fièvre jaune ; DTC3* = DTC + HepB- antigène de référence ; Penta3 = combinaison de plusieurs antigènes (Hépatite B-Hib-DTC3) * 1er semestre.
VIABILISATION DES DISTRICTS DE SANTE
En 2016, le renforcement de l’offre infrastructurelle et l’équipement des formations sanitaires se sont poursuivis par : la construction de 92 centres de santé intégrés, 4 centres médicaux d’arrondisse- ments, 3 pavillons mère/enfant et 8 clôtures dans les centres de santé intégrés ; la réhabilitation de 8 centres médicaux d’arrondissements ; l’équipe- ment de 116 centres de santé intégrés, 18 centres médicaux d’arrondissements et 2 pavillons mère/enfant, dans le cadre de la décentralisation.
Les autres actions qui ont été menées sont ; l’amé- lioration des plateaux techniques en imagerie des hôpitaux généraux de Douala et Yaoundé, ainsi que celui de l’hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Yaoundé ; le renouvellement du matériel d’imagerie (scanner) à l’hôpital gynéco- obstétrique et pédiatrique de Douala ; l’achève- ment et la mise en service d’un nouveau pavillon à l’hôpital Laquintinie de Douala ; le renouvèle- ment des plateaux technique des hôpitaux régio- naux de Bafoussam, Bamenda, Bertoua, Ebolowa, Ngaoundéré, Garoua et Maroua, ainsi que ceux des annexes d’Edéa, Limbe, Buea,
LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN
69
 



















































   67   68   69   70   71