Page 88 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 88

 88
                 A travers ces nouveaux curricula, le Ministère des Enseignements Secondaires se propose de former une nouvelle génération d’Instituteurs plus profes- sionnels et prêts à accompagner le Cameroun vers l’Emergence. Ils sont le résultat d’un travail métho- dique qui a intégré l’essentiel des aspirations poli- tiques mais en même temps les éléments de l’envi- ronnement socioéconomique du pays. Leur conception a requis l’exploitation du Référentiel de Métier et du Référentiel des Compétences de l’Instituteur préalablement élaborés.
La formation des instituteurs ne sera plus une for- mation initiale classique, mais une formation pro- fessionnalisante, ayant une relation directe avec l’exercice effectif du métier d’instituteur pris sous tous ses aspects. A savoir celle d’un éducateur et d’un guide, apte à enseigner, à communiquer, à éduquer, à analyser et à réguler ses pratiques en intégrant les innovations nécessaires.
Tous les enseignants et les superviseurs pédago- giques de cet ordre d’enseignement disposent désormais d’un outil qui vient uniformiser la for- mation dans les ENIEG et les ENIET en termes de compétences, ce qui nécessite la mobilisation des savoirs, des savoir-faire, des savoir-être et des activités associées en vue de la résolution des problèmes professionnels.
Cette réforme marque le début d’une ère nou- velle pour l’enseignement normal au Cameroun. Aussi convient-il de mettre un accent particulier sur la formation continue des différents maillons de la chaîne pédagogique.
Une vue du Ministère des Enseignements Secondaires à Yaoundé
La maitrise des thématiques susmentionnées per- mettra à l’Enseignant de mener de manière effi- cace les activités d’enseignement, tenant en compte de toutes les composantes de la société camerounaise, sans exclusive.
INSERTION SOCIO-PROFESSIONNELLE DES JEUNES
La professionnalisation, adossée au bilinguisme et à la maîtrise des TIC, aidera, sans aucun doute possible, aux apprenants à s’insérer effica- cement dans un environnement socio-profession- nel de plus en plus compétitif.
Cette vision qui est actuellement en cours d’implé- mentation, se concrétise à travers :
• Le développement des filières techniques et professionnelles avec l’accélération des travaux de construction des lycées techniques et profes- sionnels agricoles de Yagoua et de Lagdo ;
• Le développement de la spécialité Mécanique automobile poids lourds, à travers l’équipement des ateliers des lycées techniques de Bamenda- Nkwen, de Bertoua-Kpokolota, de Figuil et de Ngaoundéré ;
• L’équipement de trois ateliers de métaux en feuilles-construction mécanique aux lycées tech- niques d’Édéa, de Kribi et de Limbe ;
• L’équipement des ateliers de chimie industrielle des lycées techniques de Nkolbisson et de Bafoussam ;
 LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN




















































































   86   87   88   89   90