Page 96 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 96

 96
                 LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN
Une vue du stade omnisports de Bafoussam
S’agissant précisément de la CAN 2019, le Gouvernement, à travers tous les Départements Ministériels impliqués, est bien conscient des défis à relever pour tenir le pari d’une bonne organisation de cette compétition, événement sportif majeur dont la tenue engage l’honneur et la fierté de la Nation tout entière.
C’est ainsi que dans le cadre des préparatifs de l’or- ganisation du tournoi, et en cohérence avec les exi- gences du nouveau cahier de charges de la CAF, plusieurs chantiers de grande envergure ont été lan- cés dans diverses villes du Cameroun. Ces chantiers, attribués à des entreprises réputées, sont répartis sui- vant les six sites de compétition retenus : Olémbé et Mfandena à Yaoundé ; Douala ; Limbe et Buea ; Garoua ; Bafoussam. Bien que la Confédération Africaine de Football ait renvoyé la tenue de la « CAN TOTAL Cameroun 2019 » à juin 2019, le Gouvernement maintient le cap avec toutes les entre- prises adjudicataires pour que les travaux de construction des stades s’achèvent en septembre 2018. Ce qui donnera le temps de tester ces infra- structures et procéder à d’éventuels réajustements.
DÉFIS ET PERSPECTIVES
Au terme des deux premières années du triennat 2016-2018 en cours, on l’a relevé, des efforts considérables ont été consentis pour encadrer le mouvement sportif national, et doter le Cameroun d’infrastructures modernes en nombre suffisant, au regard des défis qui l’interpellent. Pour 2018, le MINSEP entend poursuivre et intensifier les actions amorcées dans le cadre des différents programmes par le truchement de ses structures déconcentrées, rattachées et sous-tutelle.
Dans les perspectives de la dernière année du triennat 2016-2018, le MINSEP se doit d’éten- dre et d’arrimer son champ de compétences aux directives du Chef de l’Etat relatives aux Activités Physiques et Sportives (APS), aux orientations des instruments de planification gouvernementale, ainsi qu’aux contraintes, enjeux et défis d’un envi- ronnement en perpétuelle mutation.
S’agissant de l’encadrement du mouvement spor- tif, le MINSEP va poursuivre les concertations avec les Ministères partenaires (MINESEC, MINEDUB et MINEFOP), pour améliorer l’enseignement de l’EPS d’une part, et aboutir à l’élaboration et à la validation d’un plan stratégique de développe- ment de l’Education Physique tenant compte du contexte socioculturel du pays, d’autre part.
Dans l’optique de promouvoir la pratique régu- lière de l’exercice physique par les populations, le MINSEP souhaite, en plus de la célébration de la Journée Nationale de l’Education Physique sur l’étendue du territoire national, procéder à l’implé- mentation du plan de développement des APS dans les administrations publiques, parapubliques et privées. Ces actions seront accompagnées par la promotion de la pratique des APS en milieu car- céral et par les personnes du 3ème âge, indi- gentes, et à mobilité réduite. Dans le cadre de sa contribution à relever les défis qui interpellent le Cameroun au plan de la cohésion sociale, le MINSEP compte contribuer à la promotion de la culture de la paix et des droits humains dans les zones sensibles à travers la pratique des APS.
S’agissant de la promotion et de l’encadrement du sport sur le plan national, le Ministère, en 2018, a prévu de continuer d’apporter aux
























































































   94   95   96   97   98